You may say she’s a dreamer: Yoko Ono chante pour la paix (et pour Lennon) – MiNT
Écouter

You may say she’s a dreamer: Yoko Ono chante pour la paix (et pour Lennon)

85 ans et toujours pas calmée, loin s’en faut. Yoko Ono se lance dans un nouveau projet musical pour la paix dans le monde. Et quoi de plus naturel qu’une reprise d’Imagine à découvrir en octobre prochain.

Cela faisait 5 ans qu’elle n’avait pas produit d’album, depuis Take Me To The Land Of Hell. Yoko Ono pense que nous vivons dans une ère dangereuse, qu’elle qualifie de «zone de guerre», d’où le titre choisi pour son prochain album, Warzone. Un album qui s’inscrit dans sa désormais célèbre devise, inscrite partout sur ses réseaux sociaux et son site web officiel : « Imagine PEACE. Think PEACE. Act PEACE. Spread PEACE. »

On vous le dit d’emblée : le premier single dévoilé ce 24 juillet est étrange et dérangeant. Certains diront… à la limite du supportable. Le voici pour la forme.

Voix. Paroles. Musique. Tout est signé Yoko Ono (c’était donc ça).

Quant à l’album, il est déjà disponible en précommande et sortira le 19 octobre chez Chimera Music, le label familial détenu par le fils de Yoko Ono, Sean.

En observant la liste des titres publiée cette semaine, on s’aperçoit que la dernière pièce de l’album sera une version actualisée d’Imagine (un classique qui fêtera ses 50 ans en 2020 !).  En juin 2017, la National Music Publishers Association avait enfin crédité Yoko Ono co-auteure de ce titre.

Et pour ceux qui pensaient que Warzone serait l’occasion pour Yoko Ono de raccrocher, c’est raté : l’entourage déclare qu’elle travaille déjà sur la suite.

L’occasion de revoir Bed Peace

En 2011, l’épouse de Lennon (d’origine japonaise) avait choisi de mettre en ligne Bed Peace via Youtube. Ce documentaire datant de 1969 avait été tourné dans une chambre d’hôtel de Montréal, où s’étaient retranchés John et Yoko. Un fascinant film de 70 minutes, qui montre le couple au cœur de son combat pour la paix. Pour le tournage, Ono et Lennon avaient passé huit jours au lit.

En 2011, Yoko Ono avait jugé que ce documentaire était plus que jamais d’actualité. D’où sa décision de le publier (gratuitement) sur la plateforme Youtube.

Voici une autre vidéo publiée en 2009, où elle parle de l‘IMAGINE PEACE TOWER, un projet conçu par Ono en Islande en mémoire de John Lennon, à l’occasion de son 67e «anniversaire», en octobre 2007.

L’occasion (surtout) de réécouter IMAGINE, non?

En version originale. C’est qu’avec Yoko Ono, on ne sait pas exactement ce qui va nous tomber sur la tête et dans les oreilles en octobre prochain…

 

C.G.

Écouter