Pour la gloire: le Walkman a 40 ans et s’installe au musée | MiNT Pour la gloire: le Walkman a 40 ans et s’installe au musée – MiNT
Écouter

Pour la gloire: le Walkman a 40 ans et s’installe au musée

Depuis 1979, il a permis d’écouter en mobilité la cassette audio, le MiniDisc, le CD et le MP3. Le Walkman a traversé le temps pour devenir un terme générique, un mythe. Désormais, c’est une pièce de musée et un monument de l’histoire de la musique. 

Comment le Walkman est né

Cet appareil, qui était au départ un lecteur de cassettes audio portable, a été mis en vente sur le marché japonais en 1979 sous le nom Walkman. Un terme créé de toutes pièces à partir des mots « walk » (la marche) et « man » (l’homme).  L’invention de Kozo Ohsone entendait permettre à la musique de quitter le salon et les chaînes hi-fi pour s’installer en mobilité. Chacun devait pouvoir disposer de sa musique préférée avec soi en rue, durant ses activités et dans les transports.

Le pari est gagné. C’est une révolution et, surtout, un succès phénoménal : en un seul mois, le stock japonais est entièrement écoulé. Sony décide alors de le décliner sur le reste du marché mondial, avec des noms différents selon les régions (FreeStyle, Storaway, Soundabout), mais le terme Walkman s’impose rapidement.

K7, miniDisc, CD, MP3: les 230 vies du Walkman

Voici le TPS-2, considéré comme le tout premier Walkman de l’histoire.  Il permettait alors  de lire la cassette audio.

Sony Walkman TPS-2

Le Walkman est un tel succès commercial qu’il devient rapidement un terme générique pour désigner n’importe quel lecteur de musique portable (on parlera par exemple, au début des 90s, de « Walkman Aiwa »).

Autre déclinaison de Sony : la version sport, avec la radio FM en stéréo.

Walkman avec radio FM

 

Au fil des ans, de nouveaux appareils sont mis sur le marché : baladeurs K7, avec ou sans radio FM, DCC, DAT, baladeur CD, baladeur miniDisc, baladeur numérique, puis les téléphones Sony Ericsson et ceux de Sony. Là encore, la marque Walkman écrase tout sur son passage… jusqu’à l’arrivée de l’iPod.

Sony Ericsson Walkman

40 ans de Walkman : expo et film anniversaire

Pour l’occasion, une exposition est visible à Tokyo, berceau de cet appareil mythique. « #009 WALKMAN IN THE PARK : 40 Years Since’the Day the Music Walked » a pris ses quartiers à Ginza. On y trouve notamment plus de 230 illustrations des différentes versions du Walkman.

Walkman Wall

Il faut dire qu’en 40 ans, le Walkman a adopté les formes les plus diverses : lecteur de cassette audio, fonction autoreverse, lecteur CD, lecteur MD, marque forte au sein de la division Sony Ericsson, lecteur multimédia de poche, puis haute définition. Walkman, c’est aussi une application musicale et même des accessoires dédiés au son (notamment des écouteurs). Pourtant, sa gloire a laissé place au souvenir, à la nostalgie et au mythe : le Walkman n’a pas résisté bien longtemps à l’époque de la dématérialisation de la musique.

Ce film officiel, posté par Sony sur Youtube, retrace 40 ans d’histoire du Walkman. On y glissera  sans doute possible nos propres souvenirs de la musique mobile… dans les années 80 et 90.

Un contenu provenant de YouTube a été intégrée à cet endroit.Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Cédric Godart

Écouter