John Lennon serait bien l’auteur d’In my Life – MiNT
Écouter

John Lennon serait bien l’auteur d’In my Life

Qui a écrit In My Life en 1965 : John ou Paul ? Le débat faire rage depuis 1965. 53 ans plus tard, on connaît la réponse… grâce aux mathématiques.

Classée 23e dans la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps selon le magazine Rolling Stone, In My Life a été, raconte la légende, composée par John Lennon et Paul McCartney. Elle figure sur l’album Rubber Soul, sorti le 3 décembre 1965. Le titre est enregistré (quasi entièrement) deux mois plus tôt, le 18 octobre, aux studios d’Abbey Road.

50 ans de controverse

Entre Lennon et McCartney, les versions n’ont jamais réellement concordé.

John Lennon raconte que c’est le journaliste Kenneth Allsop qui lui a un jour conseillé d’écrire des chansons sur son enfance. C’est ainsi que Lennon se frotte à l’exercice pour la première fois sous la forme d’un poème. Dans la version originale du texte, conservé à la British Library, Lennon raconte un trajet de bus qui lui était familier durant l’enfance. On y retrouve sa maison de 50 Menlove Avenue, puis Penny Lane et Strawberry Field.

Dans la version des faits exposée par Paul McCartney, la mélodie a été écrite par lui-même, contrairement à ce que Lennon prétendra jusqu’à son décès en 1980 : l’aide aurait été… partielle.

Après la séparation des Beatles, la paternité (ou plus précisément le niveau de collaboration) est contestée par les deux protagonistes. Au départ, la donne était plus claire. Ils ont commencé à écrire ensemble et avaient convenu d’un crédit Lennon-McCartney. En 1969, au moment de l’inventaire, le brouillard s’impose et les querelles démarrent.

In my life

Un contenu provenant de YouTube a été intégrée à cet endroit.Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Les maths à la rescousse

Deux universitaires, l’Américain Mark Glicksman (Harvard) et le Canadien Jason Brown (Dalhousie), ont mis au point un modèle mathématique capable de décomposer environ 70 chansons des Beatles en 149 composants dans une approche quantitative. Objectif : déterminer l’empreinte de l’auteur et du compositeur.

Leur conclusion ? McCartney n’aurait laissé que 1,8% d’empreinte à In My Life, un titre qui comporte l’ensemble des caractéristiques propres à Lennon.

Prochaines étapes ? S’attaquer aux autres objets de controverse, notamment Ticket to Ride, où Lennon a toujours prétendu que Paul n’avait trouvé que le seul rythme de batterie, mais aussi Eleanor Rigby.

Pour l’heure, McCartney, en pleine promotion de son futur album, ne s’est pas fendu de la moindre déclaration. Pas non plus de réaction dans le clan Yoko Ono, où se prépare déjà une reprise d’Imagine à paraître en octobre prochain.

Pendant ce temps, chez Sir Paul

Un contenu provenant de YouTube a été intégrée à cet endroit.Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Écouter