1993-2018 : 25 ans de Nada Surf (and counting) – MiNT
Écouter

1993-2018 : 25 ans de Nada Surf (and counting)

Formé au début des années 90, le groupe devient Nada Surf en 1993. Retour, 25 ans plus tard, sur une épopée pop rock engagée et toujours aussi popular.

Because Because Because (nom de baptême originel) pousse ses premiers rifs vers 1991 à New York.  Matthew Caws et Daniel Lorca ont partagé les bancs du lycée français de New-York, puis en Belgique et en France : faire de la musique ensemble relève de l’évidence.

Environ deux ans plus tard, le premier batteur, Dan, est (déjà) remplacé par Aaron Conte et la formation change de nom. Désormais, ils seront Nada Surf.  Deux ans plus tard, Aaron Conte quitte le groupe. Son successeur s’appelle Ira Elliot.

La première démo sortira en 1994, avec deux titres fondateurs, The Plan et Telescope. Le premier album studio attendra quelques saisons : High/Low débarque en 1996, suivi deux ans plus tard par The Proximity Effect.

Mention spéciale pour l’album Live in Brussels en 2004, enregistré chez nous un an plus tôt.

2017 : 15 ans de Let Go

Aujourd’hui, Nada Surf compte quatre membres. Matthew Caws au chant et à la guitare. Il est là depuis les débuts en 1993, comme Daniel Lorca (basse, chant). Doug Gillard, guitariste, rejoint Ira Elliot et ses comparses en 2012.

Les garçons célèbrent depuis plusieurs mois, sur scène notamment, les 15 ans de l’album Let Go (sorti en 2002), sorte de pierre angulaire de leur brillante carrière. Matthew Caws, souvent interrogé sur les raisons qui ont poussé le groupe à marquer cette étape, répond qu’au départ, l’idée n’était pas de sortir une simple compilation par ego trip, mais de réparer le manque de nouvel album depuis 2016.

Pour ne pas faire de cet événement une vulgaire machine à fric, le groupe a choisi de reverser les profits à deux associations. D’une part, l’ACLU (droits civils aux USA) et Pablove, qui aide les enfants atteints d’un cancer.

Si Nada Surf refuse toute couleur politique, le groupe s’est tout de même fendu d’une critique acerbe de la propagande conservatrice des chaînes d’information américaines comme Fox News.

Ici, en 2016, The Fox avec l’orchestre symphonique de l’ORF.

Leur récente apparition au Ronquières Festival le 6 août dernier a visiblement totalement convaincu les fans de la première heure que les plus francophiles des New-yorkais n’ont jamais renié leurs racines pop, rock et indie.

Bonus : des playlists Nada Surf

L’essentiel de Nada Surf dans une playlist Apple Music.

En 2017, Matthew Caws a partagé sur Spotify une playlist collective des faces B. Toutes n’étaient pas disponibles via le service de streaming, mais l’essentiel s’y trouve.

C.G.

Écouter