Simple Minds prépare son 19e album studio – MiNT
Écouter

Simple Minds prépare son 19e album studio

Une suite au dernier étage d’un grand hôtel bruxellois. Un air de jazz s’échappe d’une radio numérique posée sur le guéridon et donne le ton de la rencontre. Mel Gaynor accueille l’équipe de MiNT d’une poignée de main ferme et assurée. Il se confie.

La douleur métacarpienne s’estompe à mesure que se dévoile le panorama sur la capitale. Le musicien impressionne par sa carrure. Par son CV, surtout. Le virtuose a commencé la batterie à l’âge de 6 ans.  Pour l’anecdote, sa mère eu pitié des canapés que son fils fouettait à l’aide de cuillers en bois. Elle lui acheta un vrai instrument de musique.

Mel Gaynor décroche son premier contrat professionnel alors qu’il n’a que 14 ans. En 1982, il rencontre Jim Kerr et Charlie Burchill, les deux membres fondateurs de Simple Minds. Le batteur les rejoint pour l’album « New Gold Dream », celui qui a propulsé le groupe écossais en haut des charts. Au long de sa carrière, Mel Gaynor a aussi joué pour Elton John, Lou Reed, Peter Gabriel, Brian May… « et Tina Turner », ajoute-t-il !

Le musicien nous confie qu’un 19e album de Simple Minds est en préparation. « J’ai enregistré une dizaine de titres avec eux à Londres. L’album devrait sortir dans quelques mois ». Il nous apprend encore qu’une tournée suivra en 2018, mais qu’il n’est pas certain d’y participer. « J’ai d’autres projets », dit-il. L’enfant du rock, le musicien de l’ombre, a eu envie de voler de ses propres ailes. Il a découvert le jazz il y a une dizaine d’années et vient de sortir un deuxième album « The Fusion Project 2 ».

Avec beaucoup de sincérité, Mel Gaynor nous confie que les membres de Simple Minds ne sont pas ses meilleurs amis du monde, mais qu’ils gardent le contact. À distance.

Le batteur vient de quitter Londres pour s’installer… en province de Liège ! Il y a quatre ans, il a eu le coup de foudre pour une Belge venue assister à un de ses concerts. Son cœur a déménagé en Belgique, mais  son estomac reste accroché à l’Angleterre. Parmi les quelques indiscrétions glissées, il dit préférer les toasts et beans aux boulets sauce lapin !

En attendant, on se réécoute « Don’t You »

Écouter
hack link