Raphaël était dans le studio de MiNT – MiNT
Écouter

Raphaël était dans le studio de MiNT

« J’ai fait des albums désespérants. Celui-ci, c’est la joie éclatante ! » nous balance Raphaël en interview sur MiNT.

« J’adore venir ici », lâche spontanément Raphaël avec un rictus à peine retenu. Je peux expirer. L’artiste semble détendu. Il faut reconnaître qu’il devient un habitué de la maison. Je l’avais rencontré dans le studio de MiNT au mois de mai et le feeling était déjà bien passé.

Au risque de refroidir l’atmosphère, j’ose lui demander un commentaire sur le choix du titre de ce 8e album. Pourquoi Anticyclone alors que les textes et les mélodies sont plutôt mélancoliques ? « Je ne suis pas un spécialiste de la samba », rétorque-t-il. « J’aime les chansons mélancoliques, mais je tiens à dire que ce disque ne fout pas le cafard. Comparé à certains albums désespérants que j’ai fait dans le passé, celui-ci, c’est la joie éclatante ! » Ce garçon a de l’autodérision…

John Lennon dans un coin de la tête

Le récent prix Goncourt de la Nouvelle s’est inspiré de grands noms de la littérature : Boris Vian et Ernest Hemingway. C’est pourtant une phrase de John Lennon qui lui trotte en tête lorsqu’il écrit : « Pour faire une bonne chanson, il suffit d’avoir quelque chose à dire et de le dire simplement. »  Raphaël veut se détacher de l’image de troubadour à la guitare qui lui colle à la peau. Dans Anticyclone, la colonne vertébrale, c’est le piano. L’album a été enregistré au studio Pigalle en huit jours à peine. Aux manettes : Gaëtan Roussel que Raphaël qualifie brillant. Ce garçon est élégant…

« Merde, la clim’ est cassée »

La chaleur monte soudainement dans le studio. Je vérifie la clim’. Elle ne fonctionne plus… Sans réfléchir, je lance : « C’est l’après-midi la plus chaude de tous les temps ! »  Silence. Je rougis, de honte. Il me sauve et rigole de ma blague pourrie. Le garçon est poli…

Des animaux à huit têtes peupleront la Terre

Le réchauffement climatique dans le studio m’amène à lui demander comment il voit le monde dans 50 ans. « Le monde se rétrécit mais ça ne sert à rien de vivre contre son époque.  L’homme fait du mal à l’homme mais la Terre s’en fout. Dans le futur, il y aura toujours des forêts tropicales et peut-être des animaux à huit têtes… » De quoi inspirer peut-être Raphaël pour un futur album. Ce garçon a de l’imagination…

Raphaël sera en concert le 20 octobre à la Madeleine à Bruxelles et le 28 octobre au Forum de Liège. 

L’interview la plus chaude de tous les temps

Raphaël se dévoile aussi sous un autre jour dans l’interview la plus chaude de tous les temps. 

Découvrez son dernier album «Anticyclone »

Écouter