Rencontre avec la pop sucrée d’OURS – MiNT
Écouter

Rencontre avec la pop sucrée d’OURS

Pas d’hibernation cette année pour lui. Ours a  quitté sa tanière parisienne pour nous livrer – et nous parler de – « Pops », son 3e album.

Ce disque complète un puzzle musical, puisque l’artiste avait baptisé ses deux disques précédents « Mi » et « El ». Est-il sponsorisé par le géant américain des céréales ? Il nous assure que non. Ours voit ses chansons comme des petites douceurs sucrées. Son 3e effort est plus pop, plus musical et plus synthétique que les précédents.

Les mélodies, entraînantes, sont un savant mélange d’influences anglo-saxonnes et de ritournelles africaines.  L’artiste observe le monde, mais ne dénonce pas. « Jamais su danser » raconte l’histoire d’un mec mal dans ses pompes. « J’ai été ce mec en retrait, celui qui se cache. Cette chanson est une invitation à lâcher prise », nous confie Ours« Le Grand noir avec une chaussure blonde » fait évidemment référence au film avec Pierre Richard et Mireille Darc, mais il aborde la double culture.

Les chats ne font pas des chiens, ils font des Ours. Derrière le nom de scène se cache Charles Souchon. Ce diplômé en graphisme a lâché sa première vocation pour marcher dans les pas de son père. « Je vis dans l’ombre du grand chêne », plaisante-t-il. « Je le vis bien. Nous avons une relation très sereine. »

Ours n’est pas le seul projet de Charles Souchon. Il compose pour de nombreuses pièces de théâtre. Avec son père et son frère (Pierre Souchon), il a écrit les musiques du Soldat Rose 3. Les deux fils Souchon préparent aussi un deuxième album hommage à leur père pour début 2018.

Découvrez son dernier album « Pops »

Écouter
hack link