ViP, votre supplément week-end du 20 octobre 2018 – MiNT
Écouter

ViP, votre supplément week-end du 20 octobre 2018

Innovation, style, vitesse, évasion et haute technologie : double ration pour votre supplément week-end de l’homme moderne pour cause de travaux le week-end dernier. Au menu : les Yellow Boots de Timberland (édition 45 ans), notre avis sur la nouvelle montre hybride Steel HR Sport de Withings et le revival de Nokia.

Yellow Boot : 45 ans

Elle est née avec la génération MiNT. La Yellow Boot de Timberland a 45 ans. Au départ, c’était une chaussure de travail imaginée pour les bûcherons et les travaux manuels. Créée par Sidney Swartz en 1973, elle a fait la renommée de la marque américaine dans le reste du monde. Outrageusement ringardisée, elle a connu une 2e jeunesse grâce aux rappeurs des années 80 et 90. Aujourd’hui, Jay-Z en est l’un des adeptes les plus hard core.

La paire de boots emblématique marque le coup avec une édition spéciale. Elle est articulée cette fois autour du bleu saphir. La cible s’élargit : hommes, femmes et même enfants. Le modèle 2018 sera disponible dès le mois prochain. Le prix : à partir de 70 euros pour les kids. Comptez entre 130 et 210 pour les adultes. Mention spéciale : une languette des 45 ans sur ce modèle 2018.

Withings retour maison avec HR Sport

Après avoir été vendue à Nokia, la pépite française de la santé connectée Withings est retournée dans les mains de son fondateur, Eric Carreel.  L’occasion de lancer une nouvelle montre connectée hybride avec un argument de poids, l’autonomie de 25 jours en moyenne. La Withings Steel HR Sport se destine à tous ceux qui veulent veiller sur leur santé et leurs activités sportives, sans avoir besoin d’applications au cadran de la montre. D’où l’utilisation du terme « hybride ».

Les arguments ne manquent pas à un tarif (TVAC) de 199 euros plutôt bien positionné : cadran à aiguille classique, petit écran numérique pour des informations pratiques (du rythme cardiaque aux derniers appels) et des puces diverses et variées pour mesurer votre forme : rythme cardiaque, distance, allure, altitude, GPS via le smartphone, évaluation du niveau de forme physique (VO2 max), étanchéité jusqu’à 50 mètres, reconnaissance de 30 activités sportives (de la natation au volley en passant par la course et le spinning).

Pas de problème particulier pour relier la montre à un iPhone au premier démarrage (sentiment identique avec un smartphone Sony Xperia). La synchronisation est permanente grâce à une connexion Bluetooth basse alimentation et l’application enregistre la progression au fil des heures et des nuits sans efforts. Tout au long de la journée, on observe sa progression par rapport aux objectifs fixés, grâce à un second cadran. Attention, ne visez pas trop haut (surtout si votre occupation professionnelle se résume à un ordinateur 8h par jour) : les résultats à moyen terme seront frustrants.

À tout instant, en lançant l’application, on peut surveiller son activité.

withings

L’objectif est clairement la « forme »: n’espérez pas stocker votre musique ou régler votre décodeur TV depuis cette montre Withings. Pas non plus d’applications de type calculatrice, Uber et autre paiement sans contact, mais une vision clairement orientée de la montre comme une sort de bracelet sportif enfermé dans une montre de facture classique (et franchement classe). Quelques notifications tout de même : SMS, appels reçus, e-mail, agenda, notifications d’applications (de Waze à Uber en passant par Messenger) et le suivi du sommeil (bien plus élaborée qu’auparavant).  Très agréable : la montre peut vous éveiller le matin en exerçant des vibrations à votre poignet, ce qui ne dérange pas votre conjoint (ou votre chat).

Petit test avec un cours de natation cette semaine. On utilise la molette, on lance l’exercice. Et 30 minutes plus tard, après la douche, la synchronisation est déjà effectuée.

Withings HR Steel Sport

 

La recharge n’est nécessaire qu’une fois par mois environ (vous avez bien lu!) : là où une Apple Watch doit être rechargée toutes les nuits (en général) et où une montre Ionic de Fitbit doit l’être tous les 4 ou 5 jours. Dernier avantage : la montre communique avec Apple Santé, mais pas encore Google Fit.

Quelques manques ? Pas de puce GPS (contrairement à Fitbit Ionic), donc vous devez porter votre smartphone sur vous si vous voulez tracer vos parcours de golf, de course ou de vélo. Ce n’est pas non plus un baladeur musical ou un lecteur de podcasts. C’est une montre augmentée, en somme, de capteurs sportifs et de bilan de santé (cœur, activités, sommeil).

Du beau travail de fond et de forme à un prix inférieur aux équivalents Garmin. Certes, ce n’est pas une montre intelligente qui va ouvrir votre logement Airbnb, mais il faudrait pour cela sacrifier l’autonomie absolument géniale et lui greffer un écosystème.  Notre bilan ? Une montre idéale si on peut se contenter de quelques notifications et du suivi de sa forme.

Nokia ne meurt jamais

Comme Withings, Nokia revient à ses fondamentaux  : les réseaux, la communication.  Le marque Nokia est devenu une franchise. Désormais, c’est l’entreprise chinoise HMD qui est chargée de raviver la flamme de Nokia, avec un smartphone au nom improbable, Nokia 7.1 et doté d’un écran HDR10 (tout de même).  Près des deux tiers des vidéos dans le monde sont visionnées sur mobile, raconte la littérature qui accompagne le faire-part de naissance.  Ce fameux écran est Full HD (mais pas 4K) et fait 5.84 pouces au format 19:9.  Il embarque un Snapdragon 636 et la recharge est assez rapide : comptez 30% en 30 minutes, soit 90 minutes de charge complète.

Les finitions ont été soignées, avec des techniques de conception utilisées dans la joaillerie et l’horlogerie, dont des couleurs qui utilisent les propriétés de réfraction du verre et « des bords colorés en aluminium duo-anodisé et coupés au diamant« . Plutôt une bonne nouvelle : Android One est à bord, avec trois ans de correctifs de sécurité mensuels garantis et deux ans de mises à jour du système d’exploitation (ça tombe bien l’application MiNT vient d’être mise à jour il y a quelques semaines). La mise à jour logicielle Android 9 est d’ailleurs une question de semaines. Et comme au bon vieux du temps du N95, ce modèle embarque une optique ZEISS. Elle est double : de 12MP et 5MP avec HDR+.

Son prix ? Un tiers des ténors iPhone XS et autres P20 Pro ou Note 9, à savoir 349 euros.  Au lancement, Nokia propose également un cashback de 50 euros (c’est ça de gagné).

Le ViP de MiNT, du lundi au jeudi à 11h30. Le week-end en supplément web. Service presse ? On vous écoute.

Cédric Godart

Previously dans votre ViP

ViP, votre supplément week-end du 06 octobre 2018

Écouter