Interview: Thomas Simonis – MiNT
Écouter

Interview: Thomas Simonis

Il est monsieur MiNT ! Celui qui se cache derrière la radio qui a bon goût s’appelle Thomas Simonis, un trentenaire bien dans ses Converse, du pop rock dans les oreilles du matin au soir, il écume les salles de concert depuis toujours… Sa playlist idéale : un bon mix entre ses 2 groupes fétiches, Queen et Louise Attaque, avec du Bon Iver, du Saule et du Puggy. Et pour le reste, on l’a cuisiné un peu pour qu’il nous dise tout tout tout sur le come-back de MiNT !

Alors Thomas, l’esprit MiNT en 2 mots, c’est quoi ?

L’esprit MiNT c’est d’abord le format musical : la musique pop-rock ! On dit parfois que le genre est mort, mais c’est absolument faux, il est encore très vivace ! Il y a énormément de groupes qui évoluent encore dans la musique pop-rock avec beaucoup de bonheur… Donc on pense que le public est encore en demande de ces sonorités ! Le pop-rock a évolué par rapport aux années 90, il y a une touche d’électro en plus, car tout évolue à commencer par le son, donc on va vous prouver que le pop-rock n’est pas mort !!! Et puis MiNT, c’est aussi un ton qui se veut rafraîchissant et piquant, et une proximité réelle avec les auditeurs.

Les auditeurs de MiNT se souviennent peut-être un peu de toi… mais rafraîchis-nous la mémoire, qui es-tu Thomas ?  

Je suis un vieux de la veille en radio, même si j’ai pas encore 40 ans ! J’étais déjà dans la première aventure de MiNT en 2008, car j’ai animé le Morning pendant quelques mois, « Café’inn » pour ceux qui s’en souviennent. Dans cette nouvelle version de MiNT, j’aurai deux casquettes : celle de station manager, responsable d’antenne et du projet, et celle d’animateur. 

Oui car tu seras aussi aux commandes d’une chouette émission le midi, « Le Pop-Rock Café », de midi à 14h. Allez… tu nous en mets plein la vue ?

Allez… j’essaye ! Ce sera une émission axée sur l’actualité au sens large : culturelle, sociétale, environnementale… Bref, tout ce qui fait parler les trentenaires actifs curieux : mobilité douce, développement durable, tendances et nouvelles technologies. On apportera un regard souvent décalé sur plein de sujets grâce à nos chroniqueurs que vous allez découvrir et qui vont certainement vous plaire… Nous avons quelques plumes acérées dans notre carquois !

Il y a pas mal de projets sur le feu pour les prochaines semaines…

Il y a d’abord la conclusion du recrutement lancé sur internet avec Sébastien Van Mulders, un grand casting de chroniqueurs dont vous retrouverez les images sur le site. On va aussi faire régulièrement des sessions acoustiques avec des artistes, et avec le chouette partenaire Bruxelles Ma Belle. Le prochain, ce sera Arno dans un lieu insolite de la capitale. Sur notre site web, on retrouvera les images des sessions, mais aussi des making of et des bonus.

On dit parfois que MiNT était une radio très bruxello-bruxelloise… Ce sera plus le cas ?

Non ce sera plus du tout le cas, car la force de MiNT dans cette nouvelle version, ce sera justement son ancrage régional ! On sera au plus près des auditeurs en région, pour s’associer à des événements un peu partout et faire découvrir des artistes qui viennent de chez vous, notamment du côté de Liège et de Namur… On veut vraiment travailler main dans la main avec nos partenaires en région, Must FM, Maximum et… tous ceux qui voudraient nous rejoindre.  Le but est de faire matcher nos programmes et leur ancrage régional pour arriver à un chouette produit où tout le monde s’y retrouve.

MiNT va aussi grandir grâce à ses auditeurs

Oui car on leur demandera souvent leur avis sur la programmation, via notamment des playlists participatives sur Deezer et des votings sur le site. La grille et la radio se construisent step by step, lentement mais sûrement, on veut construire le projet dans la durée, et le faire évoluer… Bref… ça va bouger !

Pour suivre au plus près le come-back de MiNT et vivre l’expérience de la musique qui a meilleur goût, inscrivez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur mint.be et les réseaux sociaux !

Écouter