Ladylo : du rock BCBG – MiNT
Écouter

Ladylo : du rock BCBG

Niveau brain, Ladylo envoie du lourd. Dans la bande, on compte un dentiste, un pharmacien, un avocat, un bibliothécaire et un logisticien. Du pop-rock bon chic beaux gosses que vous allez adorer.

Ne tombons pas dans le cliché et le panneau. Les cinq Bruxellois sont assurément propres sur eux, mais leur attitude sent le rock à plein nez. Parmi leurs influences, citons les Kings of Leon, Editors et les Killers« On est un groupe de scène. C’est là qu’on aime déployer notre énergie », déclare Clément, le chanteur.

Les festivaliers de Rock Werchter peuvent les voir chaque été en concert… sur le site du camping ! Ladylo refuse d’entrer dans des cases. Le groupe qualifie sa musique de « flashpop » et cultive le second degré depuis sa naissance en 2007.

A l’époque, Ladylo s’appelait les  Crumble Pistoo’s. Une recette de Clément pour mettre à l’honneur ses deux mets préférés : le crumble et le pistou ! Pourquoi avoir changé le patronyme en Ladylo ? « Nous ne sommes pas pudiques mais nous voulons garder le secret. Il faut bien cultiver une part de mystère pour attirer les personnes vers soi !», répond Aurélien, le guitariste.

Mission accomplie. MiNT a repéré les jeunes trentenaires et les a récompensés du Prix MiNT aux Fêtes de Wallonie début septembre. « Lovely Hate », leur dernier single est un mélange pop rock doux/acide, à l’image de ses géniteurs finalement. Ce titre augure un petit frère pour City Symphony, leur premier album sorti en 2015 mais Ladylo refuse de s’enfermer dans un agenda.

Jessica Nibelle

Découvrez leur titre « Lovely Hate »

Écouter