Une émouvante leçon de vie signée Iggy Pop (et Underworld) – MiNT
Écouter

Une émouvante leçon de vie signée Iggy Pop (et Underworld)

On a écouté pour vous I’ll See Big.  Iggy Pop dévoile, par ce très singulier single, une nouvelle facette de sa collaboration avec Underworld.  L’EP commun a déjà un titre, Teatime Dub Encounter et il sortira le 27 juillet. L’occasion de réécouter le mythique In the Deathcar ensemble. 

Fin mai, Iggy & Underworld dévoilaient l’OVNI printanier Bells & Circles et ses paroles… impénétrables. Durée : près de 7 minutes 30.  Nous ne l’avions pas diffusé à dessein, mais le voici pour la forme (et le fond, évidemment).

« What you gotta have to get along »

Il y a quelques jours, un nouveau single a été posté par Underworld : voici I’ll See Big. Autre ambiance ! Iggy Pop ne chante plus. Il raconte. Il se raconte. Le clip nous plonge la tête et les oreilles dans les étoiles. En réalité, c’est un témoignage qui s’adresse à l’univers, à l’insondable. Au divin ? Il y parle de sa notion de l’amitié, comment elle a évolué au fil du temps qui s’échappe. Des substances qu’il a partagées avec ses amis. De ceux qui sont restés. De ceux qui étaient là par intérêt. Des filles, des femmes, de ce qu’on pensera de lui, après.  Et c’est émouvant ! Vraiment émouvant. Regardez, écoutez, lisez.

« As I’m getting a little older now
I start to think about the friends that are gonna think of me
When I move along
There are one or two of them are gonna have a grin
And a good memory of me
They’re not the best, fanciest people
Not even very good people frankly
Their big claim to fame is
They’re my friends.« 

Une traduction libre pourrait être celle-ci : « Aujourd’hui, Je vieillis, un peu. Et je me mets à réfléchir à ce que mes amis vont penser de moi, quand je serai passé de l’autre côté. L’un ou l’autre aura certainement du chagrin. Pour ceux-là, je resterai un bon souvenir. Ce ne sont pas des personnes que je qualifierais de gens bien, pas non plus les plus originales. Certains ne sont même pas des personnes recommandables, pour être très honnête. Mais voilà, ce sont mes amis. »

Teatime Dub Encouter le 27 juillet

L’EP collectif entre Iggy & Underworld sortira le 27 juillet en version numérique, mais également en CD et en vinyle. La nouvelle a été officialisée le 22 juin dernier par Twitter interposé.

L’EP serait le résultat d’une conversation avec le cinéaste Danny Boyle au sujet de Trainspotting. C’est à Londres qu’Iggy Pop a ensuite rencontré Underworld, en pleine production de la bande originale de Trainspotting T2. La boucle était presque bouclée. Il ne restait plus qu’à rêver, boire, dormir, ne pas dormir, écrire, composer, enregistrer. Le résultat n’est pas très pop rock à ce stade, certes, mais obsédant, mystérieux, humain, intéressant.

Sur scène, cet été

Pas d’escale belge sur la route des vacances d’Iggy Pop. Il figure toutefois au line up du concert des Queens of the Stone Age au Finsbury Park vendredi soir (il y assurerait l’ouverture), puis il passera par Montreux pour le Jazz Festival le 3 juillet. Direction la Suède le 9 août à Göteborg puis… San Bernardino, en Californie, à l’automne. Toutes les dates – et les occasions de vous faire mousser par un ça m’intéressesur sa page Facebook officielle.

Et si on se faisait plaisir ?

Après tout ! Voici la version originale du titre qui met tout le monde d’accord dans le bureau de MiNT : In the deathcar. Où l’on fit, à l’époque, la connaissance de son chat (bien avant la mode des LOLcats) et de sa compagne, une poupée gonflable (à la belle dentition), pour qui il se met à danser.

Écouter