Girls In Hawaii s’offre des séances d’hypnose pour nous envoûter – MiNT
Écouter

Girls In Hawaii s’offre des séances d’hypnose pour nous envoûter

Ils n’ont jamais mis les pieds à Hawaii et ce n’est pas au programme ! Le nom du groupe a été choisi à la hâte lorsque les musiciens ont été sollicités pour figurer à l’affiche d’un festival estudiantin en 2001.

16 ans plus tard, le groupe originaire de Braine L’Alleud compte quelques centaines de concerts à son actif et 4 albums studios. Lionel et Antoine, les plumes et voix du groupe, reconnaissent qu’ils sont « lents » à l’écriture. Alors, pour stimuler leur créativité, ils ont suivi des séances d’hypnose (chacun de leur côté et sans se concerter). L’écriture de « Nocturne »(septembre 2017) a pris seulement quelques mois. Ce 4e disque marque un tournant dans l’histoire de Girls in Hawaii.

Musicalement, les garçons opèrent un virage électro. Les ados des années 90 qui vénéraient Nirvana et Pearl Jam se sont réconciliés avec les années 80 et ont redécouvert les sons synthé vintage. Côté vie privée, les six musiciens sont devenus papas. « On avait peur que la paternité nous bloque, ça a été le contraire », reconnait Antoine. « On gère mieux notre temps. On est plus efficaces. C’est fini de se perdre dans nos doutes ».

La photographie est un art très présent dans ce nouvel album. Une peinture naïve du peintre anglais Tom Hammick illustre la pochette. L’image d’Aylan, l’enfant syrien de 3 ans, retrouvé mort en 2015 sur une plage de Turquie a bouleversé le monde. Girls In Hawaii ne fait pas exception. Le groupe en a fait le titre « Blue Shape ».

Si « Nocturne » marque un changement profond pour le groupe, il ne modifie pas son intention : traduire des émotions et des sensations dans leurs chansons. Pas dénoncer…

Jessica Nibelle  

 

Découvrez leur dernier album « Nocturne »

Écouter