Au cœur de l’Amérique – MiNT
Écouter

Au cœur de l’Amérique

Nathaniel Rateliff et Joseph Pope III arrivent au studio coiffés d’un chapeau. Un borsalino pour le chanteur, un béret pour le bassiste des Night Sweats.

Les musiciens me confient qu’ils ont trouvé un excellent chapelier à côté de l’hôtel où ils ont l’habitude de séjourner lorsqu’ils sont de passage en Belgique. « Chaque fois que je viens ici, j’achète un nouveau chapeau » raconte Joseph Pope III

« Tearing at the seams », le 2e album de Nathaniel Rateliff & The Night Sweats (sortie le 9 mars) nous emmène au cœur de l’Amérique. Nathaniel a emmené le collectif de Denver à Rodéo, dans le Nouveau Mexique pour écrire et composer ce deuxième disque. « Je voulais les emmener dans un endroit désert où les distractions sont rares pour qu’on puisse se concentrer sur la musique » explique Nathaniel Rateliff.

A l’issue de cette retraite dans le désert, le groupe livre une œuvre complexe qui aborde de nombreux univers musicaux: pop, soul, R&B, rock, jazz et country. Le premier single « You worry me » s’est classé à la première place du Billboard dans la catégorie chanson alternative. « Hey Mama », le très touchant second morceau, traite de la relation entre un fils et sa mère.

Les racines Nathaniel Rateliff & The Night Sweats, il faut les chercher dans une petite ville du Missouri de 2.500 âmes. Nathaniel et Joseph partagent les bancs de l’école et ceux de l’église où ils trouvent un premier public. Ils écoutent Bob Dylan, Sam Cook et Otis Redding.

Leur premier album, Nathaniel Rateliff & The Night Sweats, sorti en 2015 et porté par le titre « Son Of a Bitch » a été certifié disque d’or aux Etats-Unis et dans de nombreux pays d’Europe dont la Belgique. « Tearing at the seams » a les atouts pour connaitre le même destin et pousser le groupe à retourner sur les scènes des festivals de Coachella, Glastonburry ou des Eurockéennes. De tels rendez-vous les galvanisent mais ils préfèrent les salles plus intimes.

Nathaniel Rateliff & The Night Sweats seront à la Roma d’Anvers le 7 avril.

Jessica Nibelle

Découvrez leur titre « You worry me »

Un contenu provenant de YouTube a été intégrée à cet endroit.Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Écouter